Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth/Maps
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexion
Le Deal du moment : -40%
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – ...
Voir le deal
59.99

Partagez | 
 
 
 Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jeanlouis.hucy
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
jeanlouis.hucy

Masculin Verseau Nombre de messages 2034
Age 73
Localisation Bois-Guillaume et/ou Bihorel
Humeur Aléatoire
Emploi/Loisirs Plus encore, en recherche de quiètude

Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Empty
MessageSujet: Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel   Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel EmptyDim 27 Oct 2019 - 12:42

Bonjour


Je reviens ici parce que cette fois-ci, le jeu en vaut la chandelle.


Le Gouvernement vient de lancer, dans la plus grande discrétion, une grande consultation nationale sur le thème du Revenu Universel. Il ne faut pas passer à côté de cette occasion !!.. Même s'il y a peu de chances que notre voix soit entendue, il faut tout faire tout ne pas avoir à regretter, plus tard, notre silence ou notre résignation.


En effet, le projet proposé n'est qu'un ersatz de Revenu Universel, qui n'aura pour effet que de ravauder le système existant. Il est indispensable de voir les choses en plus grand, afin de tenir compte avec réalisme des transformations de notre société. C'est un cadeau à faire à nos enfants.


Je vous invite donc à vous inscrire, et à participer, sur le site dédié.


Et si vous en êtes d'accord, je vous invite aussi à VOTER pour les propositions les plus pertinentes. Je vous propose en particulier :
- celle de Guy Valette :  POUR UN REVENU DE BASE VRAIMENT UNIVERSEL 
- et, bien sûr, les miennes :

  •  Etre plus ambitieux et plus réaliste, face aux véritables enjeux de la société, 
  • Pour un nouveau système économique basé sur le droit à l'existence, et non sur la nécessité d'avoir un emploi



Ne perdez pas de temps, la consultation sera close le 20 novembre !!!
Revenir en haut Aller en bas
jmst
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
jmst

Masculin Poissons Nombre de messages 8649
Age 71
Localisation suisse

Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Empty
MessageSujet: Re: Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel   Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel EmptyDim 27 Oct 2019 - 17:14

Pas sûr d'avoir compris, 1'000 € pour rien faire ou travaillez pour un SMIC à 1'100 €  Shocked
Revenir en haut Aller en bas
jeanlouis.hucy
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
jeanlouis.hucy

Masculin Verseau Nombre de messages 2034
Age 73
Localisation Bois-Guillaume et/ou Bihorel
Humeur Aléatoire
Emploi/Loisirs Plus encore, en recherche de quiètude

Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Empty
MessageSujet: Comment résoudre efficacement les difficultés économiques engendrées par le confinement lié au covid-19   Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel EmptyLun 23 Mar 2020 - 12:57

Bonjour

J’ai participé, à l’automne dernier, à la « grande consultation citoyenne pour construire le futur revenu universel d’activité », lancée par le Gouvernement le 9 octobre 2019.  
 
Je m’y suis tellement impliqué, que je fais partie des « 10 contributeurs les plus actifs sur la plateforme de consultation » […] que, « dans la continuité des engagements pris lors du lancement de la consultation, la secrétaire d’Etat Christelle Dubos et Vincent Reymond, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, rencontreront dans les prochains jours. » 
Ce déjeuner de travail, il a déjà été reporté par deux fois. Il a d’abord été programmé le mardi 17 décembre 2019, dans les locaux du Ministère des Solidarités et de la Santé, mais annulé et « reporté en janvier », et ce dès le jeudi 12, « en raison de l’actualité et des grèves des transports qui empêchent grand nombre d’entre vous d’être présents ».
 
Puis, le mercredi 5 février, nous avons à nouveau été invité pour le mardi 11 (avec donc moins d’une semaine de prévenance !!). Mais, DES LE LENDEMAIN JEUDI 6, ce déjeuner était annulé « en raison d’un évènement important organisé le mardi 11 février 2020 par Monsieur le Président de la République auquel Mme Christelle DUBOS, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé, doit participer ». Cet évènement (ou plutôt, ce non-évènement !!), c’était la « Conférence nationale du handicap », tenue à l’Elysée, au cours de laquelle Emmanuel Macron n’a fait que bégayer ses promesses de campagne. En clair, il était plus urgent, pour Madame DUBOS, de courtiser à l’Elysée, plutôt que de traiter les problèmes de fond de son ministère.
Depuis lors, c’est le silence radio, et j’ai bien peur que les péripéties du coronavirus ne soient pas de nature à rétablir l’espoir d’un dialogue.
Entretemps, le Gouvernement a publié, le 24 janvier 2020, sur la plateforme de consultation en ligne sur le revenu universel d’activité (RUA), les « Réponses aux 20 contributions citoyennes les plus soutenues ». Ce document (de 42 pages !!) est un monument d’hypocrisie. En effet, sans surprise, la majorité de ces vingt contributions (les plus soutenues !!...) plaide pour la mise en œuvre d’un « revenu d’existence, droit inaliénable, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, distribué individuellement à tous les membres d’une communauté, de la naissance à la mort, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie ». Cette position citoyenne est d’ailleurs confirmée par le rapport sur le « Traitement des données issues de la consultation en ligne sur le Revenu universel d’activité » publié par le Cabinet Opinionway courant décembre 2019.
Pour autant, les réponses apportées par la Délégation Interministérielle évitent soigneusement de traiter le fond du problème. A la proposition concrète, cohérente, pragmatique et argumentée de Guy Valette (celle qui, de très loin, a reçu le plus de votes favorables), il n’est opposé qu’un plaidoyer formel, véritable exercice de langue de bois, destiné à justifier les décisions déjà arrêtées. Pis encore : les autres réponses, celles aux dix-neuf autres principales propositions, ne sont qu’un indécent copié/collé de la première, et n’apportent de nouvelles informations qu’à la marge. En aucun cas, il ne semble possible d’engager un dialogue positif et constructif.
Je ne baisse pas les bras. Dans un premier temps je joins à cette publication, les textes que j’ai déposés sur le site de la Consultation Citoyenne :

  • le 25 octobre 2019
  • le 27 octobre 2019

Ils méritent, je le sais, explications et compléments. Néanmoins, les difficultés économiques que nous rencontrons aujourd’hui, en cette période de confinement, auraient certainement été plus facilement affrontées dans les conditions que j’y décris, et dont j’appelle l’avènement de mes vœux.
Ces explications, et ces compléments, je compte profiter des quelques moments que ce contexte nouveau m’offre, pour les écrire. Si cela vous intéresse, je les publierai aussi ici, un jour ou l’autre !!..  

Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Partic12
Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Partic10
Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Partic11

A suivre.....
Revenir en haut Aller en bas
jmst
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
jmst

Masculin Poissons Nombre de messages 8649
Age 71
Localisation suisse

Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Empty
MessageSujet: Re: Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel   Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel EmptyLun 23 Mar 2020 - 18:59

jmst a écrit:
Pas sûr d'avoir compris, 1'000 € pour rien faire ou travaillez pour un SMIC à 1'100 €  Shocked


Pas sûr d'avoir compris, 1'200 € pour rien faire ou travaillez pour un SMIC à 1'219 €  Shocked

source
Revenir en haut Aller en bas
jeanlouis.hucy
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
jeanlouis.hucy

Masculin Verseau Nombre de messages 2034
Age 73
Localisation Bois-Guillaume et/ou Bihorel
Humeur Aléatoire
Emploi/Loisirs Plus encore, en recherche de quiètude

Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Empty
MessageSujet: Re: Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel   Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel EmptyLun 23 Mar 2020 - 21:46

Bonsoir

jmst a écrit:
Pas sûr d'avoir compris, 1'200 € pour rien faire ou travaillez pour un SMIC à 1'219 €  Shocked

Le moins que l'on  puisse dire, c'est que voilà une approche singulièrement simpliste !!..
Une preuve, s'il en est besoin, que des éclaircissements et des compléments d'information s'imposent.
En attendant les miens, que je suis en train de concocter, tu pourras dégrossir la question en parcourant le site du "MFRB (Mouvement Français pour un Revenu de Base).
Tu y trouveras déjà quelques pistes de réflexions, que je crois assez accessibles.
Bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
l'ombre
Surfeur (niv 4)
Surfeur (niv 4)
l'ombre

Masculin Gémeaux Nombre de messages 426
Age 67
Localisation Paris
Humeur Joyeux
Emploi/Loisirs Techniques,Musiques,Nature,

Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Empty
MessageSujet: Re: Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel   Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel EmptyMar 24 Mar 2020 - 13:20

Encore du blabla ........
Quand un simple Décret passer dans la nuit " avec le 49,3"
La France et son mille-feuille de 10 Millions de lois , décrets, etc ..... avec les résultats que nous connaissons & subissons a chaque instants
Pour 9 Millions de gens sous le seuil de la pauvreté
Revenir en haut Aller en bas
jeanlouis.hucy
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
jeanlouis.hucy

Masculin Verseau Nombre de messages 2034
Age 73
Localisation Bois-Guillaume et/ou Bihorel
Humeur Aléatoire
Emploi/Loisirs Plus encore, en recherche de quiètude

Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Empty
MessageSujet: Re: Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel   Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel EmptyMer 25 Mar 2020 - 15:32

Covid-19 : face à la crise, l'idée du revenu universel refait surface
Par Vincent Lucchese


Le coronavirus pourrait créer indirectement une vague mondiale de chômage de masse et une situation d’urgence sociale pour des dizaines de millions de personnes. Une situation exceptionnelle qui explique le retour au premier plan, dans plusieurs pays, du débat sur l'instauration d'un revenu universel.

Outre la menace sanitaire, la pandémie de Covid-19 risque de provoquer une gigantesque crise économique. Avec 1,7 milliard d’êtres humains confinés à travers le monde au 23 mars - et 3 milliards à compter du 25 mars avec le confinement généralisé décidé en Inde - de nombreuses frontières verrouillées et un nombre croissant d’entreprises à l’arrêt forcé, les secousses se font déjà sentir. Le 12 mars, le CAC 40 connaissait le plus gros krach de son histoire. Et aux États-Unis, l’indice Dow Jones avait perdu au 23 mars 37 % de sa valeur par rapport à son pic de février. Le chômage pourrait s’envoler à un taux de 20 % voire 30 % de la population active, s’alarme-t-on côté américain, tandis qu’en France 730 000 salariés ont été mis au chômage partiel en seulement quelques jours depuis l’annonce du dispositif de soutien du gouvernement, a annoncé le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

Mais ne dit-on pas que les crises favorisent l’innovation (à moins que ce ne soit l’inverse) ? Face à l’ampleur et l’urgence de la menace, aussi bien économique que sociale, les partisans du revenu universel en profitent pour avancer leurs pions. Le principe d’un revenu inconditionnel, versé équitablement à chaque citoyen pour leur permettre d’assurer leur subsistance, revient doucement dans le débat public dans différents pays.

Au Royaume-Uni, ce sont pas moins de 170 parlementaires de différents partis qui ont adressé le 19 mars une lettre au gouvernement britannique, lui demandant l’instauration d’un « revenu universel d’urgence » le temps de la pandémie. La mesure permettrait aux plus précaires de faire face à la perte de leurs revenus, notamment les travailleurs non salariés comme ceux des plateformes numériques. Ce revenu universel serait également plus réactif que les aides sociales classiques et permettrait d’éviter l’engorgement du système de chômage face à la vague de licenciements annoncée.

Citizens Advice, réseau britannique d’associations caritatives, plaide de son côté pour un « revenu minimum de crise » pour tous d’au moins 180 livres par semaine (195 euros) pour permettre à chacun d’avoir suffisamment de ressources « pour protéger sa propre santé et la santé des autres ». En l’absence d’un revenu suffisant, beaucoup de citoyens dont l’emploi ne se prête pas au télétravail sont en effet contraints de se déplacer, contribuant à propager le virus, explique The Independent.

« L’État devrait se saisir de l’opportunité pour introduire le revenu universel à l’échelle de tout le pays »

En Allemagne, c’est également au nom de la précarité des travailleurs non salariés que le journal de Francort, le Frankfurter Rundschau, plaidait le 20 mars pour l’instauration d’un revenu de base, d’un montant de 1 000 euros par mois sur une période de six mois : « Les indépendants, les travailleurs free-lance, les créatifs, les artistes ont aussi besoin d’un soutien financier de l'État. […] L’État devrait se saisir de l’opportunité pour introduire le revenu universel à l’échelle de tout le pays », écrit le journal, traduit et relayé par Courrier international.

Si elles militent effectivement pour l’instauration d’un revenu au caractère universel et inconditionnel, ces initiatives n’ont toutefois vocation qu’à verser un revenu de manière temporaire, le temps de juguler la crise. Elles s’apparentent ainsi davantage à une mesure de relance économique qu’à une réelle révolution conceptuelle pour l’État-providence.

En Suisse, deux chercheurs, Solène Morvant-Roux, de l’université de Genève, et Jean-Michel Servet, de l’Institut des hautes études internationales et du développement, suivent la même ligne de crête dans une tribune publiée dans les colonnes du Temps. Ils proposent de créer de l’argent frais, de « faire tourner la planche à billet » - ce qu’on appelle dans le jargon économique le quantitative easing - mais de manière ciblée, contrairement à ce qui s’est produit après la crise de 2008, pour éviter qu’une surliquidité n'entraîne spéculation et hausse des prix. « Pour être efficace rapidement, un quantitative easing nouveau devra cibler plus largement les différents acteurs. Non pas directement les établissements financiers mais l’ensemble de la population, comme un revenu universel de citoyenneté : égal pour tous mais, dans ce cas, limité dans le temps », écrivent-ils.

Une mesure qui inspire également les États-Unis. L’administration Trump travaille à un colossal plan de relance économique, qui mobiliserait 1 800 milliards de dollars, soit 10 % du PIB américain. Pour l’instant bloqué par les négociations au Congrès, ce plan prévoirait l’envoi à chaque citoyen américain d’un chèque de 1 000 à 1 200 dollars (par adulte) et 500 dollars (par enfant). Une manière de relancer l’économie en contournant les banques qui rappelle le concept de « monnaie hélicoptère ». Ce principe suppose, comme le suggèrent les chercheurs suisses, que la banque centrale émette directement de la monnaie à destination des particuliers. Le plan de Donald Trump impliquerait en revanche que les chèques soient directement payés par l’État.

Là encore, la mesure n’aurait pas vocation à s’installer comme un revenu universel durable. Les critiques de ce modèle de distribution de revenu soulignent également que cet argent risque simplement de faire grimper les prix et de s’avérer à terme nul pour le pouvoir d’achat des destinataires. Dans leur tribune, les chercheurs suisses imaginent un mécanisme pour éviter cette inflation : l’argent ne serait pas versé sur les comptes mais distribué via une carte personnelle de paiement ne permettant que certaines dépenses ciblées et « jugées utiles par une commission des parties prenantes ».

« Il faut anticiper les issues de cette crise, comme opportunité de nouvelles façons de vivre ensemble »

Cette sorte de revenu universel traçable et pilotable pourrait permettre de l’orienter vers la transition écologique. La carte associée à ce revenu pourrait ainsi favoriser les entreprises limitant leur impact environnemental, être convertible en monnaies locales pour favoriser les circuits courts, ou être « fondante », c’est-à-dire perdre de sa valeur avec le temps pour éviter la thésaurisation. « Nous sommes aujourd’hui soumis à l’urgence du quotidien. Cela ne doit pas nous empêcher d’anticiper les issues de cette crise, comme opportunité de nouvelles façons de vivre ensemble », plaident-ils.

En France également, le coronavirus fait ressurgir des idées de revenu universel. Le 14 mars, un collectif de travailleurs précaires, les Sons Fédérés, « auteurs·trices, intermittent·es, pigistes, autoentrepeneurs·euses, artistes, salarié·es, bénévoles », soulignait à quel point l’économie fragile de leurs métiers était mise en péril par la pandémie et les annulations en série dans le secteur évènementiel. « Nous voyons ainsi disparaître du jour au lendemain, sans dédommagement et pour une durée indéterminée, nos seules sources de revenus. » Dénonçant l’ubérisation de l’économie et les fragilités de ce modèle révélées par la pandémie, ils appellent « dès le mois de mars » à l’instauration d’un revenu universel sans condition.

Une demande appuyée dans Le Monde à travers une tribune signée Denis Consigny, administrateur de L’Association pour l’instauration d’un Revenu d’existence (AIRE) et président de l’Association intergénérations pour le capital universel (AICU) : « Nous vivons une période où les responsables en sont réduits à choisir entre relativement peu de morts moyennant beaucoup d’emplois détruits, et relativement peu d’emplois détruits moyennant beaucoup de morts. L’une des raisons de cette situation est que notre organisation sociofiscale ne prévoit pas de mode de fonctionnement dégradé : le seul vecteur de circulation de l’argent dans le corps social est l’activité économique instantanée, les différentes ponctions et redistributions n’intervenant qu’a posteriori, après un temps de réaction long et avec de faibles marges d’adaptation, régies par des mécanismes abscons », dénonce-t-il.

Un revenu universel permettrait ainsi, selon lui, de rendre notre société plus résiliente et offrirait plus de souplesse au décideurs pour réagir face aux crises industrielles, climatiques ou épidémiques, sans sacrifier pour autant l’emploi et l’économie.

Notons enfin qu’était publié en France en janvier dernier le Petit manuel de justice climatique à l’usage des citoyens (Les Liens qui libèrent) de l’économiste américain James K. Boyce. Ce dernier y défend l’idée d’une association entre taxe carbone et revenu universel. Solution pour à la fois assurer le financement de ce revenu universel, garantir la justice sociale de la taxe carbone et permettre une action rapide et efficace contre le changement climatique et les inégalités sociales.

Cette vieille utopie d’un revenu universel pourrait donc se concrétiser, au moins de manière temporaire, au milieu des tumultes de la crise sanitaire du Covid-19. Le chemin semble malgré tout encore bien long avant d’imaginer son instauration de manière pérenne. D'autant qu'il faudrait s’accorder pour cela sur une seule définition parmi les innombrables entourant le concept de revenu universel.

En France, un « revenu universel d’activité » voulu par le président de la République, Emmanuel Macron, est toujours en phase de concertation. Il devrait ressembler davantage à une fusion des prestations sociales existantes qu’à une source de revenu inconditionnelle et universelle. Plusieurs autres pays expérimentent localement des formes de revenus de base, d’inspiration plus ou moins libérale, visant à simplifier voire réduire les aides sociales, ou bien, de l’autre côté du spectre, aspirant à plus de justice sociale et à dépasser le capitalisme.

Si la pandémie s’annonce comme un catalyseur de changements irréversibles, le « jour d’après » annoncé par Emmanuel Macron peut encore emprunter des voies antinomiques. Les propositions d’alternatives universelles et utopiques pourraient d’ici là se multiplier.

(SOURCE)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Empty
MessageSujet: Re: Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel   Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Consultation citoyenne nationale sur le Revenu Universel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur Google Earth & Maps :: Le village de TSGE :: Discutons entre-nous :: Développement durable-
 
 
Sauter vers: